PROGRAM PROFILE

Logo-NorthernOntarioSchoolMedicine_Pedia

University of Manitoba - Family Medicine - French Bilingual Stream

AFMC-Icons-Website-Off.png
AFMC-Icons-Website-Red.png
AFMC-Icons-Email-Off.png
AFMC-Icons-Email-Red.png
AFMC-Icons-Twitter-Off.png
AFMC-Icons-Twitter-Red.png
AFMC-Icons-Instagram-Off.png
AFMC-Icons-Instagram-Red.png
AFMC-Icons-LinkedIn-Off.png
AFMC-Icons-Facebook-Off.png
AFMC-Icons-YouTube-Off.png
AFMC-Icons-Facebook-Red.png
AFMC-Icons-LinkedIn-Red.png
AFMC-Icons-YouTube-Red.png
CONTACT INFORMATION

Program Director

Dr. Tamara Buchel

CONTACT

Site Education Director/Site Medical Lead

Dr. Jacqueline Gougeon

Logo Design
HIGHLIGHTS

Aperçu général du département

Depuis plus de 40 ans, le Département de médecine familiale de l’Université du Manitoba exerce une influence positive sur la santé individuelle, familiale et collective dans tout le Manitoba.


Par l’entremise de travaux cliniques, de l’enseignement et de recherches innovatrices, la médecine familiale fait une réelle différence dans la vie des Manitobains.


Ce programme, agréé par le Collège des médecins de famille du Canada, promeut la médecine holistique en combinant des soins centrés sur le patient et des séminaires structurés. Pendant les stages, les apprenants sont placés dans plus de 20 communautés dans tout le Manitoba.



Formation de médecins de famille passionnés

Après avoir obtenu un diplôme de premier cycle, les étudiants admis au programme de résidence en médecine familiale choisissent un volet d’enseignement en fonction de leurs intérêts particuliers.



Formation avancée

Au-delà du programme postdoctoral, la médecine familiale offre de la formation en compétences avancées qui permet aux médecins d’orienter et de réorienter leur profession sur une base continue. La formation avancée est offerte dans les domaines suivants :


  • Dépendance

  • Anesthésie (médecine familiale)

  • Traitement du cancer

  • Soins aux ainés

  • Médecine d’urgence

  • Obstétrique et santé des femmes

  • Soins palliatifs

  • Médecine du sport et de l’exercice


Cette formation exige 6 à 12 mois additionnels d’études. Les résidents ayant terminé leur deuxième année et les praticiens de médecine familiale y sont admissibles.



Curriculum savant

Les activités savantes du programme comprennent la participation :


  • aux clubs de lecture mensuels;

  • aux présentations lors des rondes des patients et des évaluations routinières de directives;

  • à l’enseignement didactique;

  • au projet d’amélioration de la qualité, y compris l’audit des dossiers cliniques;

  • aux exercices d’évaluation critique Perles;

  • aux journées académiques tenues tout au long de l’année traitant de la pratique de la médecine basée sur des données probantes dans les milieux de soins primaires et de méthodologiques relatives à l’amélioration de la qualité.


Logo Design
GENERAL INFORMATION

Saint-Boniface

Au cœur de la communauté francophone du Manitoba


Avant l'arrivée de l'exploration européenne, une succession de peuples autochtones ont vécu sur ce territoire. Il s’agit du territoire traditionnel du peuple ojibwé.


Des commerçants de fourrures et des mercenaires européens recrutés par Lord Selkirk pour protéger la Colonie de la Rivière-Rouge comptent parmi les premiers habitants de la région. Lorsqu’une mission catholique est fondée en 1818, Saint-Boniface commence à jouer un rôle dans l’histoire religieuse, politique et culturelle du Canada. Elle est en effet la paroisse mère de bon nombre d’établissements dans l’Ouest canadien, le lieu de naissance de Louis Riel et de ses compatriotes métis qui ont lutté pour obtenir des conditions favorables au moment de l’entrée du Canada dans la Confédération, et l’âme de la résistance aux mesures législatives controversées de 1890 voulant modifier le système scolaire du Manitoba et abolir le français comme langue officielle de la province (visitez la page Manitoba Schools Question).


Des congrégations religieuses francophones, notamment les Sœurs de la Charité de Montréal (mieux connues sous le nom des Sœurs Grises), s’y sont installées en 1844 et y ont établi les premières institutions éducatives, culturelles et de services sociaux, dont l’Hôpital St-Boniface, le premier dans l’ouest du Canada. Des missionnaires catholiques francophones de la région ont fondé le Collège de Saint-Boniface en 1818 pour enseigner le latin et les humanités aux garçons du quartier; celui-ci devient désormais l’Université de Saint-Boniface.


L’économie s’oriente d’abord vers l’agriculture. L’ère de l’industrialisation s’ouvre au XXe siècle. La compagnie Union Stockyards, formée en 1912-1913, devient le plus important acteur dans le marché de bétail du Canada et un centre de transformation et d’emballage de viande. Au début du XXe siècle, plusieurs autres industries, lourdes et légères, s’y installent. Saint-Boniface est constituée en municipalité comme village en 1883 et obtient le statut de ville en 1908.


En 1971, Saint-Boniface, comme bon nombre d’autres collectivités avoisinantes, est fusionnée avec la ville de Winnipeg[1]. Étant l’une des plus importantes collectivités francophones à l’extérieur du Québec, Saint-Boniface a souvent été au centre des luttes pour sauvegarder la langue et l’identité françaises au Manitoba.


Une promenade au cœur de Saint-Boniface, le long du boulevard Provencher et de l’avenue Taché, vous permettra de constater la richesse de son histoire et de son patrimoine architectural unique.


Visitez les ruines de la Cathédrale de Saint-Boniface et la tombe de Louis Riel. Passez faire un tour à la maison natale de Gabrielle Roy au 375, rue Deschambault. Rendez-vous à l’ancien couvent des Sœurs Grises, le plus vieil édifice de Winnipeg, renommé Musée de Saint-Boniface. De là, vous pourrez apercevoir l’Université de Saint-Boniface, le plus ancien établissement d’enseignement postsecondaire de tout l’Ouest canadien.



Notre-Dame-de-Lourdes

Situé dans les collines ensoleillées de la vallée Pembina, le village de Notre-Dame-de-Lourdes est idéal pour les adeptes de la nature et du plein air tout au long de l’année. À proximité, on y trouve six terrains de golf, un parc provincial, des piscines, ainsi que des pistes de vélo à montagne, de motoneige et de véhicules tout terrain. Mis à part les études et le travail, la communauté présente plusieurs occasions pour s'intégrer socialement. Une église, un centre communautaire, une arène sportive, des clubs d’ainés ainsi que bon nombre d’organisations associatives auxquels les résidents peuvent participer et se rapprocher et ainsi faire part de cette communauté unie et sûre.


Fort inspirés de traditions européennes, les gens de cette communauté établie en 1891 conservent et promeuvent leurs origines françaises et suisses, donnant à Notre-Dame-de-Lourdes un caractère nettement européen qui se perçoit dans les accents et l’accueil chaleureux.


Fiers de leurs origines, les résidents du village et de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes travaillent ensemble pour conserver et promouvoir la culture française.


Notre-Dame-de-Lourdes est un centre d’activités dynamique pour la région agricole de Pembina. Sa prospérité économique est soutenue par bon nombre d’entreprises, y compris des épiceries, dépanneurs, quincailleries, hôtels, restaurants, ateliers de mécanique automobile, établissements bancaires, services comptables et juridiques, salons de coiffure et fabricants.


La communauté offre fièrement des services de santé, municipaux et communautaires dans les deux langues officielles. L’hôpital, la clinique, les professionnels de la santé et les services d’ambulance font de cette communauté le point central de santé dans la région. Les services d’eau et d’égout, la collecte d’ordures et les 20 membres bénévoles de la brigade de sapeurs-pompiers font en sorte que les citoyens reçoivent de leur municipalité des services de qualité dans les deux langues officielles tout en maintenant un cout de la vie abordable.



Sainte-Anne

La municipalité rurale de Sainte-Anne est une des premières zones habitées au Manitoba. Les premiers pionniers venus du Québec sont arrivés à Pointe-des-Chênes (où les chênes se rassemblent) en 1856 à la recherche de terres à cultiver. La première installation de pionniers comptait 198 familles qui s’occupaient à fournir le bois pour la construction de la Cathédrale de Saint-Boniface à Winnipeg.


La région a connu des modifications importantes avec la construction du Dawson Trail, la première grande route canadienne reliant l’Est du Canada aux Prairies. L’arpentage s’est effectué en 1858 et la construction s’est déroulée entre les années 1868 à 1871. Cette route historique s’étend du Fort William à la Rivière Rouge. Une plaque installée à l’extérieur de l’édifice municipal de Sainte-Anne raconte l’histoire de cette voie de transport terrestre et fluvial qui commence en direction ouest à l’angle nord-ouest de Lake of the Woods et qui traverse la ville de Sainte-Anne se rendant jusqu’à Saint-Boniface.


Dans les années 1850, la Compagnie de la Baie d’Hudson a érigé un poste de traite dans cette petite communauté. Au cours des années, il s’est vu ajouter un hôtel et un magasin général, et dans ses dernières années, une prison. Ce poste historique a été détruit lors d'un incendie survenu au début des années 1880.


Sainte-Anne a été constituée en municipalité rurale en février 1881, mais cela ne fut pas pour longtemps. En 1890, elle a été fusionnée avec la municipalité rurale de La Broquerie. En application d’une loi de la législature, elle sera reconstituée en municipalité en 1908, année où l’édifice municipal de Sainte-Anne est érigé. Cet édifice historique de deux étages est demeuré l’hôtel de ville de Sainte-Anne jusqu’en 2013 lorsqu’un édifice moderne a été construit juste au sud de la ville au long de la route provinciale 210. L’ancien édifice a été vendu à un entrepreneur local avec promesse de le conserver comme site historique.



Au sujet de Winnipeg

Winnipeg est une « petite » ville qui a l’atmosphère d’une grande ville. Elle est située à environ 25 km du centre longitudinal du Canada. Il s’agit d’une ville multiculturelle comptant environ 700 000 personnes amicales, qui parlent plus de 100 langues.


Winnipeg est très riche sur le plan des arts et de la culture (danse, musique, théâtre), est doté d’excellents restaurants et est le site de nombreux festivals.


Les quatre saisons sont bien distinctes à Winnipeg. Nos hivers légendaires permettent aux habitants de profiter de sports d’hiver variés, dont le ski de fond, le patin, le motoneigisme et le hockey sur glace.


Bien que nos hivers puissent parfois sembler un peu longs, rien ne compare à un été des prairies sous notre grand ciel! Les étés manitobains sont normalement ensoleillés et très chauds – parfaits pour des sorties au parc, au lac ou à un festival!


Winnipeg se trouve près de bon nombre de lacs, de parcs et de plages, qui constituent d’excellents endroits pour camper, pêcher ou faire de la randonnée. La ville elle-même regorge de lieux où faire du vélo, jouer au golf ou au Frisbee, etc.


Winnipeg accueille beaucoup d’équipes de sport professionnel et amateur, dont les Jets de Winnipeg (hockey), les Blue Bombers de Winnipeg (football) et les Goldeyes de Winnipeg (baseball).


Dernier point, mais non le moindre, c’est que Winnipeg est une ville canadienne où le cout de la vie est très abordable. Le salaire des résidents est meilleur que dans la plupart des autres provinces, et les couts comme le loyer, la nourriture, l’essence et l’assurance automobile sont moins élevés, donc chaque dollar vaut un peu plus.



Pour plus de renseignements, veuillez consulter les sites Web suivants :


FAQ

Sites de formation

PGY-1


À titre de résident PGY-1 (de première année) dans le programme bilingue de médecine familiale, vous serez affecté au Centre de santé, une clinique francophone dans le quartier de Saint-Boniface de Winnipeg. Vos rotations sans service s’effectueront au Centre des sciences de la santé ou à l’Hôpital St-Boniface et en anglais.


Les expériences à acquérir dans le domaine de la médecine famille comprennent les soins aux patients externes, les visites à domicile, le soin de patients admis à l’hôpital, et le suivi de patientes tout au long de leur grossesse jusqu’à l’accouchement. Il existe une grande variété de séances éducatives traitant des besoins propres à la communauté et d’aspects relatifs aux rondes des patients et aux programmes intégrés et de nutrition.


PGY-2


En deuxième année, vous effectuerez 20 semaines de pratique en médecine familiale dans deux milieux ruraux : à Sainte-Anne, un petit village situé à 50 km de Winnipeg et à Notre-Dame-de-Lourdes, un village à une distance de 130 km au sud-ouest de Winnipeg. Dans ces deux sites, vous aurez à pratiquer une vaste gamme de compétences médicales familiales, dont certaines en milieu hospitalier : couverture en salle d’urgence, admissions à l’hôpital, assistance chirurgicale, soins intrapartum et postpartum, soins palliatifs. Vous travaillerez également dans les cliniques de médecine familiale dans chacun de ces milieux où vous aurez à recevoir une grande variété de patients et de tout âge. Il est aussi possible que vous ayez à participer à des visites à domicile et dans des établissements de soins personnels.



Sainte-Anne

Le Centre médical Seine est une clinique de médecine familiale très active située en face de l’Hôpital Sainte-Anne. Cet hôpital abrite 21 lits avec un bloc chirurgical ultra moderne comportant deux salles chirurgicales, une salle d’endoscopie et huit lits de réveil. Elle abrite également deux belles chambres spécialisées pour le travail, l’accouchement, le rétablissement et le postpartum, et une chambre de soins palliatifs. En ce moment, dix médecins pratiquent à Sainte-Anne, dont quatre se spécialisent en obstétrique et assurent des soins d’urgence sur appel. Les services d’urgence reçoivent près de 10 000 visites par an. En raison du volume élevé de patients et de la proximité de l’hôpital, les résidents sont exposés à un très large champ de pratique, de la couverture de soins d’urgence, qui exige des habiletés techniques (points de suture, plâtres, réduction de fractures, stabilisation traumatologique, codes, etc.), à l’obstétrique, en passant par les soins palliatifs et les consultations ̶ il faut être prêt à tout! Les résidents sont affectés à un des quatre précepteurs et font partie intégrante de l’équipe. Cette expérience offre aussi des occasions de formation de type horizontal puisque les services chirurgicaux, d’urgence et d’obstétrique font partie de cette rotation en médecine familiale.



Notre-Dame-de-Lourdes

Notre-Dame-de-Lourdes (NDL) dispose d’une superbe et active clinique de médecine familiale où six médecins agissent comme précepteurs des résidents. Pendant leur stage à NDL, les résidents vivent une riche expérience de médecine familiale dans un petit village rural. La distance de 130 km de Winnipeg signifie qu’il faut assurer la couverture de services d’urgence et pratiquer toutes les habiletés chirurgicales qui s’y imposent. L’obstétrique et les soins palliatifs sont également des aspects essentiels de la pratique rurale. Les patients admis en hôpital sont suivis par les médecins de la clinique, ce qui permet aux résidents d’acquérir cette expérience. Les consultations médicales en clinique accueillent des patients de tous les âges. Les résidents participent également aux visites à domicile et à la couverture des établissements de soins personnels. Pendant leur séjour à NDL, les résidents auront le plaisir de connaitre la qualité de vie dans ce milieu rural pittoresque entouré de collines et de vallons.


Dans tous les milieux, les membres de notre corps professoral sont résolus à travailler avec vous et à vous offrir le meilleur environnement d’apprentissage possible. Nous savons que la médecine familiale est une profession passionnante, diverse et qui comporte son lot de défis; c’est justement ce que vous propose le programme de l’Université du Manitoba.